Ressources iconographiques

L’exil est associé à des représentations – devenues topiques et régulièrement associées à des images de naufrages ou de frontières difficilement franchies dans l’Europe contemporaine – sur lesquelles le programme AsileuropeXIX se propose d’enquêter. En réunissant des ressources iconographiques, qui sont ici présentées, réinscrites dans leur contexte de production et interprétées, le programme AsileuropeXIX veut montrer toute la richesse des représentations de l’exil et de l’asile dans l’Europe du XIXe siècle. Depuis l’image collective des exilés en fuite que peint l’Italien Francesco Hayez en 1831, jusqu’au portrait du proscrit solitaire, que véhiculent par exemple les photographies de Victor Hugo en exil à Jersey puis Guernesey sous le Second Empire, il existe toute une diversité de représentations qu’il s’agit ici d’étudier. Au-delà de ce que nous disent les représentations iconographiques des migrations contraintes au XIXe siècle, ce sont aussi les usages sociaux de ces images qui seront mis en lumière grâce aux six parcours thématiques proposés.
Giuseppe Mazzini sur la route de l’exil
Antonio Ciseri, L’Esule
Victor Hugo dans le rocher des Proscrits
L’arrivée à Paris des premiers déportés communards amnistiés, 1879
Don Carlos à la frontière, Événements d’Espagne, 1876
L’exilé carliste don Carlos en ballon, Une alerte place du Carrousel, 1878
Emigración Carlista, par José Rodriguez Gil, 1876
Jean-Baptiste Madou, Souvenirs d’Emigration polonaise, 1834
La Grande Emigration polonaise : bals à l’Hôtel Lambert à Paris, 1844-1846
Honoré Daumier, « Le réfugié politique », Les Bohémiens de Paris, 1841
Kossuth quittant le port de Southampton, 1851
Les réfugiés de Carthagène internés dans le fort de Mers-el-Kebir, 1874
Francesco Hayez, Les fugitifs de Parga, 1831